Un Signal audio revient de EQ Pegasi

pegase-1Des signaux d’une vie Extra Terrestres ont été reçu de EQ Pégasi en l’an 1998 par SETI. On a reçu des signaux audio compréhensibles terrestres en direction de Pegasi. Là  est le mystère. Ces messages sont partis de la Terre en 1958. Pegasi étant à  21 années lumière de la Terre, les signaux sont revenus en l’an 1998.
Voici le mystère ou bien l’Histoire d’un superbe Hoax.
Le 31 octobre 1998, Xavier (équipe « Renseignements ») signale qu’une rumeur circule au sujet d’un signal artificiel émanant du système EQ Peg et qui aurait été détecté par un radio-astronome amateur anglais.

Débat au sujet d’une découverte « extraterrestre ».

par David Whitehouse, éditeur scientifique de la BBC.
Jeudi 29 octobre 1998, 18h42
Le monde scientifique est en ébullition depuis qu’un (radio)astronome amateur prétend qu’il a peut-étre capté des signaux émanant d’ « étrangers » (extraterrestres) vivant dans un autre système solaire.
D’autres astronomes se sont mis au travail afin de confirmer ou d’infirmer la réalité de ceux-ci.
Ceci pourrait étre soit la plus importante découverte jamais faite, soit, plus raisonnablement, un cas d’erreur d’identification ou une « arnaque » élaborée.
Au début, l’astronome amateur qui a découvert les signaux ne voulait pas révéler son identité. Cependant, depuis, il a été identifié comme étant Paul Dore, ingénieur de la société Siemens Plessey Systems au Royaume Uni.
Il a utilisé un petit radio-télescope appartenant à  la firme afin de sonder le ciel, à  la recherche de signaux intelligents.
Le 22 octobre et la nuit suivante, il a rapporté avoir détecté des signaux émanant du système solaire EQ Pegasi qui se trouve à  22 années-lumière de chez nous.
Ces signaux n’étaient pas de type « naturel ». Les données ont été distribuées à  divers astronomes et observatoires.
Cependant, des astronomes du Jodrell Bank Observatory, en Angleterre, disent qu’il s’agit d’un cas d’erreur d’identification.
La vérité est ailleurs
La méme recherche de vie extraterrestre est conduite par des astronomes professionnels qui utilisent les plus grands radio-télescopes du monde, comme celui d’Arecibo à  Puerto-Rico.
Ils appellent cela « SETI », Search for Extra-Terrestrial Intelligence (Recherche d’Intelligence Extra-Terrestre).
Avec le développement de la radio astronomie dans les années 50, des astronomes réalisèrent qu’ils avaient des télescopes qui pouvaient envoyer et recevoir des signaux radio des étoiles.
La première recherche de signaux radio venant de l’espace eut lieu en 1960. Deux étoiles proches ont été observées mais aucun signal ne fut détecté.
Depuis lors, une quarantaine de recherches ont été effectuées. Plusieurs signaux inhabituels furent détectés mais les astronomes pensent qu’aucun d’eux n’émanaient de forme de vie intelligente.
Le mois dernier, des astronomes, travaillant au radio-télescope géant d’Arecibo et dirigeant le projet Phoenix (une recherche détaillée de signaux radio émanant de vie intelligente dans l’espace) a détecté un signal d’EQ Pegasi mais conclurent qu’il s’agissait d’une interférence humaine.
Le système solaire EQ PEG ne ressemble en rien au nôtre. Il consiste en deux naines rouges orbitant l’une à  l’entour de l’autre. De temps en temps, des explosions, appelées « éclats stellaires » (stellar flares), se produisent sur chacune des étoiles.
Détecter des signaux émanant d’une intelligence résidant dans un système solaire proche serait la découverte scientifique la plus importante jamais faite.
Pour le moment, il est probable que les signaux radio « alien » soient juste des interférences d’origine humaine.
Des signaux terrestres peuvent facilement abuser les astronomes qui pensent avoir détecté ET.
Les chercheurs du Projet Phoenix ont récemment suivi un signal pendant 14 heures avant de réaliser qu’il s’agissait d’un satellite scientifique.
Plusieurs astronomes impliqués dans la recherche de vie dans l’espace ont exprimé leurs regrets liés à  ce que les observations d’EQ Pegasi aient été diffusées sans tenir compte de la procédure prévue pour avertir le public de la réception d’éventuels signaux extraterrestres.
A cause de cela, ces astronomes disent qu’ils soupçonnent que toute cette affaire soit un coup-monté.
Méme si cela était, cela aura permis aux scientifiques de repenser à  la manière dont ils diffuseraient la nouvelle d’une réelle découverte.

Le canular évident consterne les scientifiques du projet SETI

LITTLE FERRY, NJ.. Octobre, 1998

Les déclarations dans la presse, à  partir du 28 octobre 1998, relatives à  un signal intelligent issu du système binaire voisin EQ Pegasi sont le résultat d’un canular raffiné ou d’une science sévèrement défectueuse, selon le directeur exécutif de la SETI League, Dr. H. Paul Shuch. Ce « hit » SETI a été reçu prétendument par un amateur en Angleterre. La SETI League, association sans but lucratif avait analysé cette information dès le 23 octobre. Aucune de ses 63 stations actives dans le monde entier n’a pu le confirmer. Le signal a été diffusé de manière anonyme dans un message lancé sur une liste email privée dédiée à  la vérification de signaux. Ultérieurement, l’intrus est allé informer la BBC, qui a rapporté l’histoire. Il (ou elle) affirme ne pas étre membre de la SETI League, ce qui est une maigre consolation.
Le signal a été critiqué par ne nombreux radioastronomes ; amateurs ou professionnels, qui ont analysé les images divulguées sur Internet. La personne qui a enregistré ces signaux a violé chaque principe d’une science responsable. Lui ou elle n’a pas suivi les protocoles de détection de signal de la SETI League.
Cette histoire a le mérite de paraître sur Veritas pour la simple et bonne raison, que cette histoire aurait pu étre vraie. Mais dans ce monde où l’information est la désinformation qui peut réellement dire où est la réalité ?
En tout cas, une question vient à  l’esprit : A quoi sert SETI ?
Vos réponses ici méme seront les bienvenues.
sources : http://www.ufocom.org/UfocomS/eqpegasi.htm / http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/203133.stm / http://www.chez.com/telescope/seti/canular.html / http://setiathome.free.fr/ / http://setiathome.ssl.berkeley.edu/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *