Va-t-on déterrer le harpon à  Uslan?

 

logo-cbiA Uslan en Corée du Sud s’est ouvert récemment la 57ème réunion annuelle de la CBI (Commission Baleinière Internationale ou Whaling Commission). Une fois de plus, le destin des baleines est encore aux mains de la Commission Baleinière Internationale (CBI) responsable des quotas d’exploitation de la ressource. Cette organisation qui se réunit une fois par année, a été créée en 1982 suite à  l’effondrement des stocks de baleines qui mettait l’industrie en péril.

J’ai personnellement eu la chance de faire un safari à  la baleine en Zodiac à  Tadoussac (Québec) où les baleines se rassemblent l’été pour se nourrir. C’est sans doute l’expérience la plus formidable de ma vie. Difficile d’exprimer le sentiment que l’on ressent quant on côtoie un animal si gros, curieux et gentil à  la fois. Dans tout le massacre de centaines de milliers de baleines, on ne connaît qu’un cas ou la baleine s’en est prise à  ses assassins. Le cachalot en furie avait alors chargé un baleinier et l’avait coulé. Cette histoire a méme inspiré le roman Moby Dick de Melville.

 

01_recadree_72dpi

Une baleine à  bosses plonge

Tout jeune j’étais un fan de Cousteau. La série de films qu’il a réalisé m’a permis de voir les richesses marines que l’on possède et qu’on risque de perdre. Je n’ai pas hésiter à  faire cet article pour une raison. Les baleines n’ont pas d’avocats pour faire valoir leurs droits. Comme ce site est regardé par plusieurs personnes, je me dis que si je fais naître juste une vocation d’écologiste chez un lecteur de Véritas, mon article aura servi à  quelque chose. Leur avenir ne dépend pas de la Whaling Commission mais finalement de nous. Méme si le Japon achète les votes de pays du Tiers-monde pour avoir la majorité de vote pour reprendre la chasse, le public dispose du réel pouvoir. Le pouvoir du boycott économique qui fait très mal. Ca a marché pour renverser le régime d’Apartheid en Afrique du Sud. Les menaces des groupes écologistes pour nuire à  l’industrie du tourisme ont semblé avoir eu un effet dissuasif sur la chasse à  la baleine en Norvège. On parle méme de créer une industrie de safaris aux baleines (comme ici au Québec). L’espoir existe. Mais comme on dit, le Mal triomphe seulement quant les gens de Bien ne font rien.

Quelque fait intéressant sur la chasse à  la baleine

  • D’abord on parle de « chasse » et non de « péche » parce qu’on n’a pas affaire à  un poisson…
  • 1870, invention du canon lance-harpon à  téte explosive, le massacre s’étend…
  • 1982, moratoire sur la chasse à  la baleine due à  l’effondrement des stocks…
  • 1,5 millions de baleines tués seulement dans les eaux australes depuis 1904…

  • Plusieurs espèces exterminées à  90% (ex: baleine franche)…

  • Une espèces a été exterminée à  99%, la baleine bleue (plus gros animal actuel connu)…

  • Malgré que la population de baleines bleues n’est plus chassée depuis 30 ans on a remarqué aucun signe de reprise de la population…

  • Un sanctuaire existe dans l’hémisphère sud ou il est interdit de chasser les baleines. Cette aire correspond à  l’aire d’alimentation en plancton des baleines. Le Japon demande régulièrement l’abolition de ce sanctuaire…

  • Les petits rorquals trop petits pour intéresser les baleiniers auparavant sont maintenant convoités par le Japon parce qu’il pourrait représenter une possibilité de chasse à  grande échelle rentable à  cause du nombre d’individus. Ils sont déjà  tuer « scientifiquement » par le Japon mais ce pays désire augmenter son quota de prises « scientifiques ».

  • Les navires japonais chassent régulièrement dans le sanctuaire pourtant protégé par les décisions de la CBI…

  • La CBI ne délivre pas de permis de « chasse scientifique ». Les pays comme le Japon, qui veulent prélever des baleines pour des raisons scientifiques sont tenus d’en avertir la commission via son « comité scientifique »…

  • Selon un rapport du WWF, le nombre de touristes embarqués en Islande pour l’observation des baleines est passé de 100 en 1990 à  44 000 en 2000!

  • Actuellement, la CBI compte 35 pays membres divisés en quatre tendances: pays à  tradition baleinière, pays disposants d’un quota de capture à  titre de chasse baleinière de subsistance,
    Les pays protecteurs, Les pays « mouvants » qui surprennent par leurs votes sur certaines résolutions résolutions (Afrique du Sud, Chine, Espagne, Finlande, Irlande, Mexique, Oman, Suisse). Les pays les plus actifs dans la chasse sont le Japon, la Norvège et l’Islande.

La situation actuelle

La Whaling Commission considère les baleines comme un « stock » à  gérer… Ce n’est pas un organisme de protection en tant que tel. Méme le sanctuaire qui a été créé dans les mers australes a but de permettre à  la population de baleines d’augmenter ses effectifs. Une fois les populations de baleines assez nombreuses, la chasse à  grande échelle commerciale pourrait théoriquement reprendre. On ne considère pas la baleine comme un étre intelligent et noble qui mérite de nager dans la mer sans risquer d’étre tué pour servir de sushi. Certains pays comme l’Australie veulent par contre que la Whaling Commission devienne un organisme exclusivement de protection. A l’heure actuelle l’huile de baleine n’est pas indispensable à  notre économie. On ne s’éclaire plus à  l’huile de baleine et le rouge à  lèvre n’est plus fait à  base de gras de baleine (mais peut-étre pas au Japon…).

3061137371_1_3_yuOz5NEo (1)

 

<

p style= »text-align: center; »>Un chasseur abat un petit rorqual très curieux au fusil

On peut donc dire qu’on tue encore les baleines pour 3 raisons encore: Des traditions culinaires raffinées centenaires (ex: Japon), pour favoriser la réapparition des stocks de poissons (Le Japon considère bien sûr les baleines responsable de la baisse des stocks de poissons comme si la surpéche que ce pays pratique n’existait pas). A l’heure actuelle seule le Japon et la Norvège pratique une chasse commerciale. Le Japon se sert d’un prétexte de recherches scientifiques pour justifier la tuerie de baleines. La viande de baleine aboutie pourtant invariablement dans les restaurants raffinés de Tokyo où la viande de baleine est considéré un peu comme le caviar et est vendu à  très gros prix.

Le mythe de la baleine comme responsable de la disparition des stocks de poissons

Avant la chasse industrielle à  grande échelle des baleines, celles-ci étaient nombreuses mais pourtant on ne parlait pas de disparitions de stocks de poissons. La plupart des baleines se nourrissent de toute façon de plancton, krill, caplans et harengs. Les baleines ne bouffent pas de thon par exemple. Le krill et le plancton, base de l’alimentation du bas de la pyramide animale marine, sont relativement abondants dans les mers polaires. Donc on ne peut pas accuser les baleines de mettre en péril les ressources de plantons.

La cuisine traditionnelle japonaise

Oui c’est bien beau les traditions. Moi aussi j’aimerais bien bouffer des oeufs de Dodo, seulement l’espèce est éteinte! Le problème est que la génération de vieux japonais est très attachée à  ses traditions culinaires. Le jeunesse japonaise, plus de la génération « McDo » est sans doute moins friande de viande de baleine mais le problème est le lobby des générations plus vieille. On distribue souvent de la viande de baleine dans les écoles pour créer un marché.

La chasse dans un but scientifique

Les japonais disposent d’un quota pour tuer des baleines afin de les étudier. On examine ainsi le contenu des estomacs (alors qu’on sait depuis des siècles l’alimentation des baleines!).
Les autres pays qui étudient les baleines réussissent des études semblables de baleines sans avoir à  les tuer. C’est comme si pour avoir un échantillon de votre sang d’un étre humain on lui tirait une balle entre les deux yeux.

La chasse traditionnelle

Ici il y a tradition et tradition… Certaines communautés autochtones du Canada disposent du droit de chasser des baleines très menacées (méme la baleine franche quasi disparu) pour des prétextes de chasse traditionnelle alors qu’on sait qu’il y a des marchés d’alimentations modernes dans les communautés autochtones du Canada. Les sociétés qui ont vraiment besoin de la chasse à  la baleine pour survivre à  cause d’un mode de vie traditionnelle sont très rares. Mais cette chasse de subsistance ne met pas vraiment l’existence des baleines en péril.

 

 

_52851817_whalesone_steveduffield_976

Un troupeau de baleines

Le futur de la Commission Baleinière

On ne sait trop ou s’en va la Whaling Commission. La tendance semble étre de transformer cet organisme en un organisation de protection des baleines comme le voudrait l’Australie.
Mais c’est finalement la « démocratie » à  l’interne qui décidera de ça. Le problème est que le japon, nation riche, parvient à  obtenir des appuis en faveur d’une reprise de la chasse commerciale en échange d’un aide au développement. La plupart des nations de la Whaling Commission ne chasse plus la baleine ou en très petite quantité. Cependant chaque membre aussi petit soit-il représente un vote. Ainsi cet année 4 pays se sont greffés à  la Whaling commission: Le Cameroun, la Gambie, le Togo et le micro Etat de Nauru. Les observateurs pensent logiquement que ces Etats voudront monnayer leur vote en échange de devises japonaises. L’avenir des baleines se joue donc à  partir de ce trafic d’influence mais surtout des actions de vous qui me lisez. C’est finalement vous qui ferez la différence soyez en convaincu. Comment influencer la partie et aider nos amis marins. Envoyer des messages à  vos députés et représentants politiques. Manifestez dans la rue s’il le faut. Vous pouvez aussi boycotter les produits des nations qui pratiquent cette chasse anachronique. Nous avons des devoirs envers les cétacés pour réparer les erreurs du passé et du présent.

Pierre Valcourt (SpaceHippopotame), 24 juin 2005 Québec

 

tumblr_mqxhjrOYLs1sbmaxlo1_500

Le combat continu

Sources :

Le site de la Commission Baleinière internationale (International Whaling Commission)
http://www.iwcoffice.org/conservation/whalemain.htm

Greenpeace sur la chasse à  la baleine

http://www.greenpeace.fr/campagnes/oceans/baleine.php3

Informations sur les cétacés

http://baleines.etc.free.fr/fiches/classificationdescetaces.htm

Whalenet

http://whale.wheelock.edu/french/Welcome.html

Merci à  christy de me rappeler l’existence d’un pétition pour empécher la chasse « scientifique » de la baleine à  bosse par le Japon. C’est pas long à  remplir et les baleines vous dirons merci.

http://www.care2.com/go/z/24786

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *