Vers un nouvel obscurantisme

Notre vieux monde est la proie de menaces diverses : économiques, écologiques, politiques, etc…. Du moins est ce que l’on veut nous faire croire. Il est un danger réel que peu d’entre nous savons voir :

L’arrivée d’un nouvel obscurantisme.

Celui-ci trouve ses racines profondes dans deux mouvements contradictoires, en apparence : Le monde scientifique et le monde « néo spiritualistes »

Le monde scientifique s’englue dans des théories qu’il ne sait plus dépasser, il ne sait plus créer de nouvelles théories. Alors, il fait la course après le graal de l’unification des théories relativiste et quantique. Sans même se demander, si la contradiction qui existe entre les deux théories ne vient pas de ce que l’une ou l’autre des deux sont fausses et qu’il faut donc les dépasser. Pour masquer ce manque, la science se fait intolérante, recrée un chasse aux sorcières (ufologie, paranormal). Il est vrai que courir après les bourses, après les prix , la course à la publication demande du temps, alors mieux vaut réduire au silence ceux qui pensent différemment, ceux qui cherchent de nouvelles idées, et pour cela tous les moyens sont bons (voir la campagne dont a été victime Stanton Friedman). Attention, il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, la science est incontournable, il s’agit juste de dénoncer certaines attitude dans le monde scientifique. Il reste encore des scientifiques honnêtes.

Les excès de notre époque matérialiste ont poussé beaucoup de gens à chercher un refuge dans le spirituel. J’écris spirituel mais je pense spiritualisme de mauvais aloi construit sur des lectures mal digérées. L’Orient, l’extrême Orient sont à la mode dans ces cercles,. En soi, cela n’est pas dangereux, mais lorsque leur grille d’analyse du monde devient monolithique, unissource alors il y a quelques soucis à se faire pour l’avenir. Ils n’ont pas le contrôle du monde, pas encore mais la dynamique des groupes religieux est telle que ces mouvement représentent un réel danger pour notre avenir et pour celui de ceux qui les rejoignent. L’incompétence du monde politique à règler de mamière durable les problème fait s’ajouter à ces deux mouvements l’émergence dans la vie politique des fondamentalismes religieux. Tous porteurs d’intolérance et de négation de l’Autre, négation de toute connaissance n’émergeant pas de leur livres sacrés. Ces mouvements sclérosent la pensée, empêche l’Homme d’être libre.

Ils sont à combattre fermement, sans état d’âme et sans pitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *