La viande: un poison?

La viande est pleine de produit chimique:

Manger de la viande a été souvent appelé «manger au sommet de la chaîne alimentaire. Dans la nature, il y a une longue chaîne de mangeurs: les plantes « mangent » la lumière du soleil, de l’air et de l’eau; les animaux mangent les petits animaux.

Maintenant, partout dans le monde, les champs sont traités avec des produits chimiques toxiques (engrais et pesticides). Ces poisons sont retenues dans les corps des animaux qui se nourrissent de plantes et d’herbes.

Par exemple, les champs ont été pulvérisés avec le DDT, un insecticide, un poison très puissant qui, disent les scientifiques, peut causer le cancer, la stérilité et de grave maladie du foie.

Le DDT et les pesticides similaires sont retenus dans la graisse animal (ainsi que chez les poissons) et une fois stockés, ils sont difficiles à décomposer. Ainsi quand les vaches mangent de l’herbe ou des aliments pour animaux, quelle que soit les pesticides ingérés, ils sont conservés, alors quand vous mangez de la viande, vous prenez dans votre corps toutes les concentrations de DDT et d’autres produits chimiques qui se sont accumulés durant la vie de l’animal.

En mangeant à la fin de la chaîne alimentaire, les humains deviennent le consommateur final et donc le destinataire de la plus forte concentration de pesticides toxiques, en fait, la viande contient 13 fois plus de DDT que les légumes, les fruits et l’herbe.

L’IOWA State University, a autrefois réalisé des expériences qui ont montré que la plupart du DDT dans le corps humain provenaient de la viande.

La viande: un poison?
La viande: un poison?

La viande est pleine de maladies

L’empoisonnement de la viande ne s’arrête pas là. Les animaux de boucherie sont traités avec beaucoup plus de produits chimiques pour augmenter leur croissance, les engraisser rapidement, et améliorer leur couleur de la viande, etc.

Afin de produire le plus de viande avec un profit maximum, les animaux sont nourris de force, on leur injecte des hormones pour stimuler la croissance, on leur donne des stimulants de l’appétit, des antibiotiques, des sédatifs et des mélanges d’alimentation chimique.

On a trouvé que beaucoup de ces produits chimiques étaient cancérigènes, et en fait, de nombreux animaux meurent de ces médicaments avant même qu’ils ne soient amenés à l’abattoir.

Comme les fermes sont devenues des usines d’animaux, beaucoup d’animaux ne voient jamais la lumière du jour, leurs vies se passent dans un cadre étroit et cruels (ils n’ont jamais d’exercice ou d’air frais).

Ces pratiques contre nature non seulement déséquilibrent la chimie du corps des poulets et détruisent leurs habitudes naturelles, mais malheureusement, elles se traduisent également par la croissance des tumeurs malignes et d’autres malformations. Aux États-Unis, où 70% des bovins reçoivent des antibiotiques, même avec l’utilisation à grande échelle des antibiotiques pour supprimer la maladie, les dossiers de l’US Dept of Agriculture indiquent que des millions de livres de viande provenant d’animaux contiennent des tumeurs.

Transférées aux mangeurs de viande

Les tumeurs et excroissances peuvent passer inaperçues ou tout simplement être ignorées par les producteurs de viande  et les inspecteurs. Souvent, si un animal a un cancer ou une tumeur dans une certaine partie de son corps, la partie cancéreuse sera découpée et le reste du corps vendu comme viande.

Viande: le recyclage des parties malades.
Viande: le recyclage des parties malades.

Pire encore, les tumeurs seront intégrés dans les viandes mixtes comme les hot-dogs et étiquetées « parties ». Dans une région d’Amérique, où il y a une inspection de routine des animaux abattus, 25.000 bovins atteints de cancers de l’oeil ont été vendus comme viande de bœuf!

Les scientifiques ont constaté expérimentalement que si le foie de l’animal défunt est donné à manger à des poissons, les poissons auront un cancer.

La viande est pleine de toxine corporelle

Juste avant, pendant l’attente d’être abattus, la biochimie de l’animal terrifié subit de profonds changements. Des sous-produits toxiques apparaissent dans tout le corps, empoisonnant ainsi la totalité de la carcasse.

Viande: le stress provoque des montées d'hormones toxiques.
Viande: le stress provoque des montées d’hormones toxiques.

Selon l’Encyclopaedia Britannica, Les poisons du corps, comme l’acide urique et d’autres déchets toxiques sont présents dans le sang et les tissus.

« Les protéines obtenues à partir de noix, de légumineuses (lentilles, soja, etc.), les céréales et les produits laitiers sont dit être relativement pur par rapport à la viande bovine qui est testée à 56% de teneur en eau impure. »

Tout comme nos corps deviennent malades pendant les périodes de rage intense ou de peur, les animaux, pas moins que les humains, subissent de profonds changements biochimiques dans des situations dangereuses.

Le niveau de l’hormone dans le sang des animaux, en particulier l’adrénaline, change radicalement car ils voient d’autres animaux mourir autour d’eux et ils luttent en vain pour la vie et la liberté.

Ces grandes quantités d’hormones restent dans la viande et empoisonne plus tard les tissus humain. Selon l’Institut de nutrition de l’Amérique, la chair d’une carcasse d’animal est chargé avec du sang toxiques et d’autres déchets.

La viande est en décomposition

La viande crue est toujours un état de décomposition. Dès que l’animal est tué, des substances dénaturées, appelés ptomaïnes se forment.

Ces ptomaïnes, sont formés. Ces ptomaïnes qui sont libérés immédiatement après la mort donnent à la chair animale, au poisson la propriété de décomposition et de putréfaction très rapide.

La viande passe très lentement à travers le système digestif humain, qui n’est pas conçu pour la digérer. Il me faut environ 5 jours pour passer à travers le corps. (une nourriture végétarienne ne prend que 1 1/2 jours.)

Pendant ce temps, les produits causant la décomposition de la viande sont en contact constant avec les les organes de digestions. L’habitude de manger de la chair animale dans son état de décomposition des caractéristiques crée un état toxiques dans le côlon et use la voie intestinale prématurément.

La viande est un bouillon de culture

La viande est pleine de bactérie
La viande est pleine de bactérie

Il y a plein de bactérie E. coli 0157, une souche de bactéries potentiellement mortelles qui peuvent provoquer la diarrhée et la déshydratation du corps. Cette bactérie est naturellement présente dans les intestins du bétail. Pendant ou autour du signe de passage, une matière fécale peut entrer en contact avec de la viande et de le contaminer. Il obtient paquetage malgré tout et se expédié à votre supermarché. Et les Etats-Unis par exemple, les produits de boeuf haché ont été trouvés à être contaminés par des bactéries. En mai dernier, quelque 1,1 millions de livres de boeuf haché qui a causé 22 maladie dans le Minnesota et le potentiel pour plus de maladies dans 14 autres Etats ont été rappelés.

Pendant le découpage, de la matière fécale peut entrer en contact avec de la viande et la contaminer. Elle est empaquetée malgré tout et  expédiée à votre supermarché. Et aux Etats-Unis par exemple, on a trouvé que les produits de boeuf haché étaient contaminés par des bactéries. En mai dernier, quelque 1,1 millions de livres de boeuf haché qui ont provoqués 22 maladies dans le Minnesota et potentiellement plus de maladies dans 14 autres Etats ont été rappelées.

On pense que les produits ont été contaminés par E. coli 0157 selon les Centres nationaux américains de contrôle des maladies. Dans un rapport de 2001, on indique E coli et la salmonelle combinées rendent malade au moins 113.000 personnes annuellement.

Le très jeune et les personnes âgées, ainsi que ceux qui ont un système immunitaire affaibli, sont considérés comme plus sensibles à E. coli et aux maladies liées.

La viande cuite est dangereuse aussi

Les viandes qui sont cuites au barbecue à haute température créent deux types de produits chimiques qui peuvent augmenter votre risque d’un cancer de l’estomac, de cancers du sein et de cancer colorectal.

folding-grill-rack1
Viande: le barbecue, une alchimie mortelle

Les HCA (heterocyclicamines) sont créés par la cuisson des viandes à haute température. La cuisson au gril et à la poêle à frire, produisent plus de HCA que les cuissons à des températures plus basses. (les plats mijotés et le rotissage nécessitent moins de chaleur). Les chercheurs ont constaté que de petite quantité de HCA sont également produites dans les viandes qui ont été cuites jusqu’à ce qu’ils soient bien à point.

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont déposés sur votre nourriture par la fumée et les flammes. Ils sont créé par l’égouttement de la  graisse sur les charbons chauds du barbecue.

La viande est pleine de graisse et de cholestérol

Étude après étude, on démontre clairement que le bœuf, le porc, la volaille et de l’agneau, même ceux vierge de toute maladie, contiennent des quantités massives de graisses saturées (les animaux de l’élevage industriel peuvent avoir jusqu’à trente fois plus de graisses saturées) et de cholestérol, contribuant ainsi à boucher les artères, les hôpitaux et cimetières à travers le monde.

Viande: le cholestérol le poison lent
Viande: le cholestérol le poison lent

Ceci fait que les mangeurs de viande réguliers vivent moins longtemps. Dans une étude à l’échelle monde entier, on a trouvé que les Esquimaux, les Groenlandais et la tribu de Russie des Kurgi avaient la plus forte consommation de chair animale. Ces groupes ont une espérance de vie plus basse – dans certains cas, en moyenne aussi faible que 30 ans.

En comparaison, des populations tels que les Hunzas du Pakista, les Todas d’Inde de l’est,  les Caucasiens russes et les Indiens du Yucatan vivent dans des conditions difficiles et  mangent peu ou pas de chair animale. Ces populations ont des espérances de vie plus élevées, aussi élevées que de 90 à 100 ans.

Les Hunzas ne mangent presque pas de produits d’origine animale, ils sont pleins de vigueur jusqu’à 80 ans , et beaucoup passent leur seul 100e anniversaire de naissance.

La viande est pleine de substance génétiquement modifiée

Les animaux élevés pour la viande aujourd’hui peuvent ne pas avoir été génétiquement modifié ( pas encore), mais ils ont été touchés par l’altération génétique. Aux États-Unis par exemple, la quasi-totalité de la récolte de maïs est génétiquement modifié et un grand pourcentage de soja et les pommes de terre sont donnés aux animaux de la ferme.

Viande: un réservoir à OGM
Viande: un réservoir à OGM

Les produits génétiquement modifiés peuvent provoquer des allergies (éruptions cutanées, des nausées et des problèmes respiratoires). Dans les cas graves, un choc anaphylactique et la mort se produisent.

On a émis l’hypothèse que les effets nocifs de ces aliments américains modifiés pourraient être répercutés sur une forme beaucoup plus concentrée pour les humains (comme dans le cas des pesticides) dans des aliments de type végétariens contaminés par de la viande.

(un régime alimentaire à base de plantes a une concentration beaucoup plus faible de résidus de pesticides que la viande. Ceci parce que les pesticides s’accumulent quand un organisme est mangé par un autre. Quand une vache mange de l’herbe, ou est alimentée au maïs, les pesticides à l’intérieur de ces denrées alimentaires sont en grande partie conservés  sous forme concentrée dans sa graisse.

Ils sont ensuite transmis à des personnes dans la même forme concentrée, quand ils mangent la chair des animaux. Même si les animaux d’élevage ne sont pas directement alimentés aux pesticides, les résidus nocifs s’accumulent encore dans leur graisse corporelle la suite de « contamination de l’environnement ».)

Même les produits carnés transformés peuvent être affectées. En mars dernier, on a découvert que des hotdogs végétarien aux maïs fabriqués par Kellogg et vendus aux États-Unis contenaient une variété de maïs génétiquement modifié.

Source

One Comment

  1. Pingback: Devenir Végétarien - The Game of Learning

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *