Webbots et prédiction linguistique

Les webbots, petits robots informatiques scrutant l’Internet à la recherche de motsclés significatifs de l’état général des investisseurs et doc capables de prédire les fluctuations des marchés boursiers, s’avèrent redoutablement efficaces lorsqu’il s’agit d’annoncer des mois à l’avance des événements tels que le 11 Septembre, le séisme du Sichuan ou la libération d’Ingrid Betancourt.. C’est ce qu’ont découvert les Moines du Temps, pionniers de la prédiction cyberlinguistique.

Les données actuelles pointent d’intéressants temps à venir, en particulier l’été 2009 que les responsables du programme ont déjà baptisé « été infernal».

« Probablement le bon moment d’attacher tout ce qui bouge et de porter attention à tout ce qui pourrait être endommagé par des secousses… »

Ainsi commençait un des rares emails entre deux rapports de Cliff, responsable de « Time Monk » à Half Past Human, au sujet de la probabilité croissante d’un tremblement de terre majeur ce samedi soir.. Moimême néophyte dans le domaine de la « prédiction linguistique », je me programmais à garder un oeil sur les nouvelles du weekend sans y penser plus que cela. Jusqu’à ce que j’entende la radio, le lundi 12 mai au matin, faire état du séisme venant de toucher la province du Sichuan ! Il semble bien qu’ils aient loupés leur coup sur le détail, mais ont mis dans le mille en ce qui concerne ce « big one », en plus de quelques plus discrètes prédictions comme celle de la couverture médiatique d’un « mariage interrompu ».

Cela eut plus de sens au regard des images diffusées par CNN et la BBC montrant une mariée au milieu des décombres de ce qui avait été la cérémonie. A partir de là, je commençais à être plus attentif.

Début de l’aventure

Ce projet démarra en solitaire en 1997 comme une tentative de gagner de l’argent en prédisant les mouvements boursiers à travers un robot de référencement de certains termes apparaissant sur Internet. En référençant l’information modélisant les achats et les ventes, Cliff détecta aussi des modèles qui n’avaient aucun sens. Audelà de l’analyse financière, il remarquait de nombreux termes issus de forums de jardinage, de navigation maritime, d’escalade, etc., évoquant le soleil apparaissant plus blanc dans le ciel. Étant un cycliste invétéré, il remarqua également ce phénomène. « Je réalisais que si ces gens étaient émotionnellement si concernés par le sujet, et cela atteignait des niveaux largement plus élevés que ceux de la terminologie monétaire, que ce devait bien représenter quelque chose. » Voilà l’idée de base: de la même façon qu’une pierre lancée dans une mare provoque des ondes dans toutes les directions, les évènements causent des résonances dans le temps, à la fois vers le futur et vers le passé. Certaines personnes sont plus enclines à percevoir les secondes que d’autres. Aujourd’hui, Internet procure de facto un outil d’observation des pensées des gens et représente un média potentiellement capable de percevoir ces ondes et d’en tirer des prédictions. Comme le fait remarquer Cliff, « à la base, la partie informatique importe peu. Les humains sont des « médiums »; mais la plupart l’ignorent. Ce qui n’empêche qu’ils « relâchent » de l’information. Nous allons voir et rassemblons l’info cohérente au sein de leur correspondance avec Tata Germaine, et nous 1 analysons pour en tirer des modèles. Nous sommes plus informés par l’hystérie médiatique suivant un évènement que par celuici. » (Cliff tient à préciser que son logiciel n’accède qu’à l’information publique et non aux emails).

Une base de données de 750 000 mots

Malheureusement, le monde ressemble plutôt à la remorque d’un 38 tonnes de graviers bennée dans une mare. Chaque gravier produit son propre éventail de vagues interagissant avec celui des multiples autres, manifestant au final un imbroglio inextricable. L’art de la linguistique radicale revient à trier dans ce complexe pour en tirer des modèles cohérents tout en repérant les traces d’une charge émotionnelle croissante ou décroissante dans le temps. La technologie est constituée d’une base de données d’environ 750 000 mots et termes de diverses langues et alphabets. Chaque mot est relié à une matrice qui définit sa valeur en fonction de différentes caractéristiques telles que l’intensité, la durée ou sa tendance émotionnelle. Par exemple, le terme « braquer » devrait afficher une valeur supérieure en intensité à « voler », à moins que ce soit dans l’acception de « contrarier » qui sera d’ailleurs également tracée. Un mot comme « colère » devrait présenter une valeur de durée plus courte que « rancoeur ». « Aussi clair que la voie lactée par ciel couvert », pourraiton commenter. Pourtant, ne n’est que le début de la complexe analyse. La base de données entière est ensuite morcelée en groupes de tailles décroissantes. En haut de la liste, on trouve les grosses entités comme « masses populaires mondiales » qui n’inclut pas le « prolétariat » américain, étant donné la force extrême des sentiments antiBush dans les médias étrangers depuis le 11 Septembre et qui fausserait le résultat. En dehors de ce lexique, les moines du Temps (Time Monks) ont sélectionné entre 30 000 et 40 000 termes qui semblent avoir le plus de valeur actuelle de prédiction. Cette liste est confrontée aux collectes de données afin de mieux refléter la prise en compte croissante, ou la chute en désuétude, des concepts repérés en première analyse. Les « spiders » inspectent le web à la recherche de ces termes de la même façon que le fait Google pour son indexation de l’Internet. Lorsqu’un mot est trouvé, le « spider » collecte une partie du texte l’entourant, le copie dans la base de données et le réduit à un ensemble de nombres reliés aux termes du lexique de base, plus large.

Procédure d’analyse

Après environ trois semaines de collecte, l’analyse peut commencer. Le système dessine une trame des mots trouvés en utilisant le lexique agrémenté des valeurs émotives pour se guider. Chaque mot représente un pixel, dont la couleur et le contraste varient en fonction de la propriété recherchée : calque de durée, calque de charge émotionnelle, etc. Et c’est ici qu’intervient la part humaine du travail de Half Past Human. En sondant à travers ces diverses couches et recherchant les changements dans l’usage linguistique, comme l’émergence de nouveaux, le renforcement d’actuels ou la disparition d’anciens concepts, on peut commencer à prévoir les changements dans la réalité. Cliff explique : « Dune certaine façon, c’est similaire à la manière employée par les astronomes pour découvrir de nouveaux objets célestes en changeant rapidement les prises de vues de divers instantanés de la même région de 1 espace. Dans les deux cas, le mouvement, ou modifications sont recherchés dans les détails des images vacillantes. C’est probablement plus facile pour nous que pour les astronomes. » Il
arrive que des « couches de métadonnées » apparaissent aussi à l’analyse. Elle sont faites de concepts similaires apparaissant au sein de plusieurs entités et désignant des clés auxquelles on doit porter attention. Les métadonnées actuelles incluent les notions de capacité de déplacement réduite, de confrontation à l’effroi, la dualité et à la résistance/rébellion/ révolution.

Huit rapports par semaine sur abonnement

De l’analyse de chaque cession de collecte de données, les Time Monks génèrent une série de six à huit rapports hebdomadaires qui résument les tendances pour les abonnés au service de prévision. Ils commencent par donner des prédictions s’approchant des termes repérés et progressent au fur et à mesure du sondage effectué à travers les diverses couches de données. Ces rapports sont proposés pour une inscription de 280 dollars, renouvelable à chaque cession pour 70 dollars. Cette stratégie marketing de prix élevé a été déterminée afin d’éviter que les gens en difficulté ne « parient » leur ressources limitées sur des prophéties un peu fofolles. Mais aussi, une audience trop importante aurait un impact déterminant en augmentant le nombre d’occurrences et en faussant la collecte. Le serpent se mordrait ainsi la queue (ce qui d’ailleurs s’est produit lorsqu’ils ont voulu rendre publique une prédiction). Ainsi, la règle première de Half Past Human est : ne pas parler de Half Past Human. Le nombre réduit d’abonnés (quelques centaines) reflète également leur politique marketing. Le site statue ainsi : « La majorité des humains rechignera à s’abonner à ALTA (Asymetric Language Trend Analysis). » Les abonnés fidèles sont remerciés pour leur soutien, mais également prévenus : « Vous devriez vraiment rechercher un véritable conseiller maintenant. »

11 Septembre et autres prédictions

Le groupe est bien conscient que la prédiction linguistique est un domaine nouveauné, et les rapports résument fréquemment leurs allégations de « une fois de plus, nous sommes probablement à côté ». En tout cas, si l’on accorde foi à leurs prédictions passées appréhendant d’importants évènements, les données actuelles pointent d’intéressants temps à venir, en particulier l’été 2009 que les responsables du programme ont déjà baptisé « été infernal ». En effet, leurs annonces passées témoignent de quelques résultats incroyables. C’est effectivement en juillet 2001 que paraissait leur premier rapport public. Cliff avait approché George Ure, du site Urban Survival (survie urbaine) car il pensait que son analyse mettait en évidence un pronostic d’évènement qui changerait le monde dans les 90 jours suivants. George couvre en premier lieu l’actualité mondiale dans une perspective financière et Cliff pressentait quelque chose focalisé sur le marché des changes, le domaine militaire et un accident. Inquiet des possibles impacts, mais également pour sa vie privée, Cliff rendit public sa sombre prédiction à travers le site de George. Le procédé essuyant alors les plâtres, l’échéance de la mi juillet 2001 pointée par HPH sembla constituer un loupé; jusqu’à ce que les Twin Towers s’effondrent six semaines plus tard. « je me suis instantanément retrouvé dans un état personnel de dénigrement et d’incrédulité, déclare Cliff. je n’oublierai jamais la réaction de George: « C’est ça ? C’est bien le coup que tu prévoyais ? » » Après cette fatale prédiction, ils purent améliorer l’appréhension des indices et l’évaluation d’échéances. Ils prédirent « un attentat sur une maison ou un hémicycle » préalablement aux attaques à l’anthrax fin 2001; « un attentat lors dune commémoration » avant le crash du vol American Airlines 587 le jour du Veterans Day (11 novembre), et identifièrent correctement les détails du cas du sniper fou de Washington en 2002.

Il est toujours difficile de rendre claire la description de faits après avoir réduit des pans entiers du langage humain à une série de points sur un écran. En janvier 2003, les analyses continuèrent avec un « désastre maritime en occident. » Cela semblait énigmatique, jusqu’au crash de la navette spatiale Columbia quelques semaines plus tard. Évidemment, le terme central « vaisseau » pointait plus le domaine maritime que celui de l’espace alors que les données jouaient aux mots croisés. Plus tard, en 2003, ils sortirent des références à une « centrale d’énergie » associée à un « mur vertical » dans une région où les « rivières se rejoignent». Ils recherchaient alors des cibles terroristes potentielles et reçurent des occurrences autour de « changement d’homme mort » qui, par des actions « pas à pas » , laisserait la population « aveuglément trompée » dans une « crainte de l’obscur » et se sentant « dupée » et « épuisée ». Encore une fois, cela semble évident rétrospectivement, mais il était alors difficile d’y percevoir l’annonce de la série de défaillance du réseau de la centrale des Chutes du Niagara qui aboutit à la plus grande panne électrique de l’histoire de l’Amérique du Nord. D’ailleurs, le simple fait d’être capable de prévoir précisément que « quelque chose d’important » va avoir lieu autour d’une date définie est une prouesse plutôt impressionnante de la part d’une technologie bricolée sans réel financement.

Des concepts qui défient la raison

Les données issues de l’entité « SpaceGoatFarts » (NdT : jeu de mots anglophone : pets de boucs émissaires de l’espace) défient particulièrement la raison, dans la mesure où il s’agit de concepts pour lesquels nous n’avons pas encore de mots. Ce qui revient à utiliser l’Internet comme un outil capable de déterminer l’indéfinissable envoyé par l’univers sur notre chemin. Le chef des Moines du Temps explique : « On touche là aux limitations du langage de premier degré, comme il est impossible de trouver des mots de l’époque pour décrire ce qui se trouve audelà de l’horizon temporel. Cela rappelle les Koan de la tradition Zen qui font dérailler le mental/singe fou afin de permettre l’expression de 1 illumination. Ainsi, le maître demande au disciple: quelle couleur n’est pas vue ? Quelle sensation n’est pas ressentie ? Quel son n’est pas entendu ? Quel temps est de l’autre côté de l’humain ? »

Par contre, des prédictions réduites se comprennent plus facilement, avec des possibilités d’interprétation plus détaillées avec le temps. Exemple : la prédiction concernant une « personnalité féminine unificatrice » qui « émergerait des hauts plateaux sudAméricain ou CentreAméricains » peu avant la libération d’Ingrid Betancourt de la jungle colombienne. La Francocolombienne est apparue dans les médias, encourageant les gens à « bénir leurs ennemis ». Il y avait aussi « confusion au Pakistan ? » que j’avais rapporté à la date du 17 août depuis deux mois, en me basant sur les prédictions des Moines du Temps, loupant seulement d’un jour la démission du président Musharraf et le délitage subséquent des coalitions politiques pakistanaises. Ces occurrences vérifiées permettent aux opérateurs d’affiner les réglages du moteur et de faire correspondre le langage prédictif de façon plus rapprochée à la terminologie employée par les médias pour la couverture de ces évènements. « Après l’annonce de la libération d Ingrid, nous avons reçu des tonnes d’infos sur elle et la France, si bien que nous disposons maintenant d’une base émotionnelle beaucoup plus consistante pour le français, déclare Cliff. ]’ai dû ajouter 4 000 verbes français au système et nous avons maintenant une bien meilleure idée de ce qui constitue « l’immédiateté » et ainsi de suite. » Cependant, le calcul des échéances reste toujours un important défi. En particulier, comment distinguer un petit évènement survenant à courte échéance d’un fait plus important intervenant plus tard ? À ce propos comme à d’autres concernant la précision du système, Cliff suppute : « Je crois que nous sommes audelà de ce que la science appelle « hasard » par un facteur de 2. Nous avons trois ou quatre résultats importants par an. La plupart du temps, nous mettons à côté. À l’occasion, nous voyons juste, mais quand c’est le cas, c’est de façon spectaculaire. »

Coups de blues et tarte aux mûres

Concernant la très attendue « transformation » de 2009, les linguistes de la prédiction prévoient une période d’importante « sortie sémantique » à partir du 7 octobre 2008. Dans leur analyse, des mots tels que « frustration » sont associés avec une tension croissante. À mettre en perspective avec des termes comme « fureur » associés avec le relâchement de la tension. Cliff explique : « L’infléchissement au azur de la linguistique exprimant la tension émotionnelle en octobre constituera la première manifestation de très importants bouleversements de l’ordre social planétaire.

Les limitations du langage rentrent ici enjeu dans la mesure où « important » ne peut vraiment pas rendre compte de la nature inégalée de ces changements. « Monumental » signifierait qu’après les faits, les générations futures édifieraient des « monuments » à la mémoire de cette période. Et cela pourrait être le cas, mais pour ceux qui le vivent, « monumental »‘ n’est pas l’adjectif propre à s’appliquer à ces mois/années qui sétendront d’octobre 2008 à décembre 2012. »

La vie en tant que Moine du Temps est un véritable défi aux temps, alors que le plein poids de ce qui transparaît dans les prédictions se précise. « Cela peut être extrêmement déprimant, précise Cliff. Si j avais des enfants, je ne saispas si j’aurais les tripes de lire mes propres conneries. Mais il m’arrive tout de même de recevoir des messages comme: « Pour avoir lu vos foutaises, ma fille de 8 ans est toujours en vie parce que nous savions que l’inondation allait se produire » : Heureusement qu’il y a quelques compensations de ce type. »

Les gâteaux aident également. Les Moines croient ferme ment que les rapports ne devraient être lus qu’après une bonne sieste et avec une grosse part de gâteau en main. Cliff recommande la tarte aux mûres ou aux pêches, selon la saison, mais dans l’absolu s’en remet au goût de chacun.

Je peux personnellement attester du bénéfice à suivre ce conseil, et que les prédictions se réalisent ou non, je suis reconnaissant aux Moines du Temps d’avoir ainsi réintroduit les gâteaux dans ma vie. Comme pour d’autres phénomènes transcendantaux, il apparaît souvent un certain inconfort personnel précédent une phase d’avancement de la conscience. Peutêtre que ce que les moines de Half Past Human ont détecté est le commencement de notre purge collective alors que nous ceuvrons vers un nouveau niveau d’illumination mondiale dans les prochaines années. Procurezvous donc de la tarte aux mûres, produite biologiquement et localement»
Article tiré de NEXUS N° 59 Décembre 2008

Le projet Web bot est né d’une rencontre entre George Ure et « Cliff »

en Juillet 2001

Ils sont tous les 2 webmasters de leurs sites officiels respectifs :

Urbansurvival.com : site de George Ure

-page d’introduction :

-page sur la crise économique :

-sur les modèles de prédiction :

on trouve sur son site un pdf comprenant un aperçu des prédictions pour

2008-2009

Halfpasthuman.com : site prédictif du dénommé « Cliff » basé sur les techniques ALTA (Asymetric
Language Trend Analysis) et ses « Calamitous Web Bot Predictions » pour 2008 2009.
C’est lui qui propose des rapports sur abonnement, 280 $ pour une première
souscription, 70 $ la suite…

On trouve des biographies de ces 2 protagonistes du projet Web bots (Ure et « Cliff ») sur le site coasttocoastam.com
-Bio de Cliff : http://www.coasttocoastam.com/guests/1478.html
-Bio de George Ure : http://www.coasttocoastam.com/guests/711.html
ainsi que quelques une de leurs plus fameuses prédictions

Des prédictions peuvent aussi être trouvées sur le site de Steve Quayle : stevequayle.com en cherchant ‘web bots’ dans le moteur de recherche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *